Comprendre google pour s’en sortir, tout une éducation !

Toujours dans ma quête des sites et outils qui peuvent contribuer à une éducation critique des utilisateurs du web, je viens de découvrir un billet fort intéressant sur le site du service de documentation de l’académie de Rouen.

L’auteur Frédéric Rabat a intitulé son billet : Une année avec google ou peut-on enseigner google ?

Il explique, dans la première partie du post, son approche en ces termes :
Comment le professeur documentaliste peut-il aujourd’hui aborder de front un outil technique très répandu comme Google pour en extraire des notions info-documentaires ?

Au coeur de sa quête de documentaliste un questionnement que je partage à 100% :
Ma perplexité pourrait se résumer ainsi : comment expliquer que dans tous les domaines de l’information une position dominante à caractère monopolistique soit très vivement ressentie comme une atteinte à la liberté de l’information alors que Google échappe à ce sentiment ? Je crois que derrière ce paradoxe se dissimulent de nombreux paramètres qu’il faudrait croiser pour voir se dessiner le mystère Google“.

Dans la 1°partie de l’article Frédéric Rabat s’attache à essayer de reconstituer l’histoire du “mythe google” afin de nous amener petit à petit vers la découverte d’un “objet info-documentaire” à partir duquel peuvent se poser alors les questions des angles d’apprentissage et pédagogique.

La 2° partie de ce billet essaie de répondre à la question : Quelles notions info-documentaires envisager ?
L’auteur nous propose là des références et des exemples pédagogiques qu’il a lui même construit ou exploré en lycée.

Si l’on devait trouver un mot de la fin je le laisserais à Frédéric Rabat qui dit :
La méconnaissance technique des élèves dans le domaine du traitement numérique, du référencement et plus largement de tout ce qui concerne les aspects fonctionnels du réseau (demandez à vos élèves où sont les pages web, où est Google, etc. !) ne contribue pas à favoriser la prise de conscience de toutes ces dimensions. La culture informationnelle (notre grand dessein) ne peut que s’enrichir de l’apport d’un examen du célèbre moteur.

L’article original : Première partie et deuxième partie sur http://documentaliste.ac-rouen.fr/

Dans la même dynamique je vous invite aussi à parcourir cet autre billet et surtout ses pièces jointes mis en ligne sur le site de l’Urfist de Renne et intitulé Moteurs de Recherche : sortir de Google !

L’article original : http://www.uhb.fr/urfist/sortir_de_google

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :